Ressources

 

Au coeur de la nature intacte, aux pieds de l'Alpstein dans le pays d'Appenzell, la familleLocher brasse la bière d'Appenzell avec de l'eau fraîche de source. Il est donc évident que la brasserie Locher se soit également engagée à produire de manière innovante,avec peu d'émissions et efficiente du point de vue énergétique. De l'orge de la meilleure qualité qui soit provenant des cultures environnantes constitue la base de ses différentes spécialités de bière. Chaque grain est alors utilisé deux fois, chacun à sa manière. Les "tschipps" maison ou les produits Kabier de la ferme de la famille Dähler montrent de manière impressionnante que les sous-produits du processus de brassage peuvent être traités pour devenir des aliments de grande qualité. L'utilisation d'une nouvelle installation de biogaz interne permet de couvrir environ15 % des besoins d'énergie de l'entreprise. Elle est la suite logique de l'optimisation constante des processus de brassage qui se concentre sur une exploitation plus respectueuse des ressources existantes. Dans le domaine de la durabilité, des créations spéciales comme la bière au miel "Mielfiore" permettent de soutenir l'apiculture et la boisson à base de bière sans alcool "Bschorle" aide à préserver les vergers de hautes tiges dans la région d'Appenzell.

 

Orge

La qualité des céréales est ici aussi une condition essentielle pour parvenir à un résultat de brassage optimal. Nous attachons une grande importance à la production locale. C'est pourquoi la BrasserieLocher utilise des céréales de brasserie provenant du pays d'Appenzell et d'autres régions montagneuses de Suisse. Néanmoins,les besoins sont supérieurs aux volumes cultivés. D'où notre obsession de continuer à promouvoir les régions de culture suisses, pour servir les intérêts des agriculteurs de montagne et maximiser la qualité de notre bière pour nos clients.

 
 
 

Kabier

La famille Dähler cultive du blé et de l'orge pour la brasserie Locherdepuis 1996. Ce partenariat est devenu célèbre grâce à la production de viande Kabier. Le "Kabier" est une idée de Karl Locher: les boeufs sont nourris avec des sous-produits de la bière et massés deux fois par jour

www.kabier.ch 

 
 

Tschipps

Un en-cas intelligent - Les ingrédients de base des "tschipps" sont la levure de bière et la drêche du malt d'orge. Elles sont toutes les deux riches en protéines, en oligoeléments et en fibres naturelles considérés comme bénéfiques pour la santé.

Un en-cas avec plus-value - Les drêche du malt d'orge apparaît comme sous-produit du processus de brassage. C'est ainsi qu'en l'utilisant comme base pour les "tschipps" au goût savoureux de céréale ont lui donne une réelle plus-value.

www.tschipps.ch 

 

Biogas

Lors du conditionnement (1) a lieu ce qu’on appelle une pré-acidification biologique pour favoriser la dégradation anaérobie. Ce filtrage préalable (2) élimine les solides dans les  eaux usagées, la boue qui en résulte est utilisée pour l’inoculation des processus anaérobies. Différents courants d’eaux usagées se forment lors des processus de brassage. Un tampon (3) hydraulique permet un écoulement homogène des différents courants.  Dans l’installation de traitement (4), les microorganismes anaérobies transforment les composés organiques du carbone en acides organiques puis en biogaz. L’eau traitée biologiquement est débarrassée des odeurs éventuelles dans l’aération (5). Le biogaz résultant de ce traitement est utilisé pour la propre exploitation de la brasserie. On obtient ainsi du biogaz (6) d’une teneur en énergie de plus de 10 kWh par mètre cube d’eaux usagées.